Cecile Fakhoury(Le nuage volant de Yo-yo Gonthier)

Comme quelque pan de nuage, tout y est blanc, Ses beaux murs blancs bien élevés, purs de profondeur, fondent la Galerie d'art contemporain Cécile Fakhoury. Fille de galeriste parisien, la propriétaire dont la galerie porte le nom a tenu au respect de la sobriété, Eclairagiste, acousticien, coloriste et ergonomiste ont mutualisé leurs compétences pour l'aboutissement heureux ce cet édifice. Le résultat plait et force le respect. Force aussi la dIscipline, Il ne viendra à l’esprit d’aucun visiteur, meme des plus indisciplines, de toucher aux murs colombes de cet espace. Située sur le boulevard André Gaston Latrille, entre le « Carrefour de la Vie » et la RTI, a Cocody, elle héberge de belles pièces depuis septembre 2012, année de ses …(mot manquant) et de la visite mémorable de l’athlète Didier Drogba.

Elle a hébergé depuis, les pièces d’aboutais, de Bruly Bouabré, Nestor Dia, Paul Sika, Jems Robert Koko Bi, Vincent Michéa, Cheick N’Diaye etc. An 2015. Mois de juin, juillet. C’est l’été. L’ete dans un pays ou c’est toujours l’été. Pour en profiter, expose Yoyo Gonthier, un homme né au Niger, ayant vécu en Cote d’Ivoire et réunionnais de nationalité, un homme de partout qui monte une oeuvre ambulante: un nuage volant épris de liberté. Il n’est pas seul, ce plasticien, photographe, s’inscrivant dans la transmission. Des plasticiens en herbe à l’Insaac, des journalistes, des enfants participent avec lui, a la conception, réalisation de l’ouvrage et du voyage dans la cité.

La structure gonflable a l’air, de 8m sur 3 a ete porter tel un gibier énigmatique, éveillent la curiosité lors d’un retour de chasse. De St jean a l’université de Cocody en passant par la rue des peintres, que d’acclamations! que de questionnements! que d’interrogations! C’était l’essentiel de sortir la galerie de la galerie l’instant d’une architecture plasticienne.