Galerie des riverains (Le Terminus de Yao Koffi)

A quelques mètres, à l'opposé, pour pluri dire, de l'immense demeure d'Alpha Blondy, se dissimule une toute petite pièce. Avant le terminus 28 de la Riviera 2, appelé aussi Riviera africaine, cette pièce d'à peine 10m2 est la Galerie Koffi Yao, du nom d'un homme de culture, un créateur prénommé Célestin. Célestin Koffi Yao est artiste plasticien, directeur du département des arts à l’université de Cocody, auteur de: Le bateau est plein, je débarque, Création en contexte et L'Harmattan.

Né en 1971 à Daloa, sa rencontre d'avec le plasticien, psychanalyste Grobli Zirignon, Va le marquer au point que pour sa première exposition en septembre 2013, c'est lui qui sera retenu pour présenter Ses beaux restes. Suivront, dans ce p'ti espace, de grands noms : Annick Assemian, graveur, céramiste, peintre, et ses 40 pièces triées sur le volet pour illustrer, avec Réminiscences ses 42 ans de pratique artistique; Sylvestre Bruly Bouabré, condamné à une tâche herculéenne savoir faire mieux que son père Frédéric; Geneviève Wanné et bien d'autres car le terminus, ce n'est pas pour maintenant.