Salon International du Tourisme d’Abidjan (SITA) 2019 La Chambre de Commerce de Paris s’engage à former les participants.

Pour l’Edition 2019, le Commissariat Général du SITA a choisi de mettre un accent particulier sur la qualité des fora et séminaires de formation qui auront lieu en même temps que la partie exposition du Salon.
Pour ce faire, SEM. Jean-Marie SOMET, le Commissaire Général dudit Salon rencontre un certain nombre d’institutions et de structures à même de l’accompagner dans l’atteinte de cet objectif.

Dans ce cadre, il a eu une séance de travail avec M. Etienne GUYOT, Directeur Général de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris île de France, le mardi 25 Septembre 2018 au siège de l’institution à Paris.
Au menu de leur échange, le tourisme en Côte d’Ivoire et l’organisation de la partie business et forum du SITA 2019.
Après avoir dressé un tableau positif du secteur touristique ivoirien, en pleine progression, le Commissaire Général du SITA a sollicité l’appui de la Chambre de Commerce de Paris pour l’organisation de la partie forum, business et sessions de formation au SITA 2019 pour édifier les acteurs du secteur sur des thématiques liées à leur activité.
En retour, M Etienne GUYOT, qui avait à ses côtés pour la circonstance, Mme Estelle GILLOT-VALET, responsable du service Afrique, Proche et Moyen-Orient, à la Chambre de Commerce de Paris, s’est voulu clair et sans détours : « En tant que faitière, nous sommes prêt à organiser un cycle de rencontres avec des opérateurs de notre réseau pour aider à monter un programme.

Il vous revient d’affiner vos besoins afin que nous implémentions les formations qui conviennent, en relation avec nos partenaires. Par ailleurs, nous nous ferons fort de communiquer sur le SITA dans nos différents canaux comme vous le souhaitez » » a- t-il indiqué, ajoutant que dans la deuxième quinzaine de novembre 2018, l’institution qu’il dirige enverra un projet au Commissariat Général du SITA.

C’est une bonne nouvelle pour tous les opérateurs qui aspirent à accroître leur capacité quand on connaît la bonne réputation dont jouissent les écoles et formateurs affiliées à ladite Chambre.
Du côté des organisateurs, c’est un bon point car la qualité d’un Salon se mesure aussi par la qualité des personnes-ressources qui y interviennent.