Voyage, photo et film documentaire : Les lauréats du concours Sita 2018 récompensés

Lors du Salon international du tourisme d’Abidjan, en avril-mai, il a été organisé des concours de spots de promotion et de stands.

Avec un film documentaire invitant à découvrir les sites balnéaires, des vestiges séculaires de la traite négrière, ainsi que des monuments et autres attractions en péril mais à même d’être sauvés par une politique touristique de bon aloi, c’est la région du Gbôklé (Sassandra et Fresco), qui a remporté la palme dans cette catégorie du concours, organisé à la faveur du 8e Salon international du tourisme d’Abidjan (Sita), du 27 avril au 1er mai 2018.

Les représentants de cette région côtière ont reçu, le jeudi 13 septembre, leurs lots, au siège de Côte d’Ivoire Tourisme, l’Office national de promotion de la destination ivoirienne, des mains de son Directeur général, SEM. Jean-Marie Somet. 1 trophée, 1 stand de 18m2, en avril-mai 2019, ainsi qu’une somme de 500 000 Fcfa, constituent la dotation du prix. Les régions de la Nawa (Soubré) et du Tonkpi (Man), se sont classées, respectivement, 2e et 3e.

Pour le concours de photographie, subdivisé en deux sous-catégories (Smartphones et Numériques/Argentiques et Professionnels) qui mis en compétition 200 candidats cumulés pour quelque 100 000 votants sur les réseaux sociaux, et celui des meilleurs agents de voyage ivoiriens, outre des trophées et des lots en numéraires, les trois lauréats par catégories bénéficient de séjours touristiques en pension complète, ici comme à l’étranger, des billets d’avion…

Pour SEM. Jean-Marie Somet, par ailleurs Commissaire général du Sita, à travers ces concours, c’est « promouvoir la destination ivoirienne sur les nouveaux médias, accroître la visibilité des sites internet de l’Office, valoriser les photos invitant au voyage et promouvoir le métier de photographe professionnel, un adjuvant à la promotion ». L’incidence recherchée étant de fédérer ces acteurs qui intègrent l’écosystème touristique à la vitrine du Sita qui s’érige, dorénavant, en porte touristique de l’Afrique subsaharienne voire continentale.

Par ailleurs, la qualité étant au cœur des offres hôtelières et des métiers de la restauration, Côte d’Ivoire Tourisme a profité de l’édition 2018 du Sita pour organiser des sessions de formation. Au nombre de 50, des personnels d’hôtels et restaurants, ont reçu leurs parchemins, en marge de la cérémonie de remise de prix.