Au parc national du banco

 

Érigé en parc national par décret du 31/10/53, le Parc national du Banco est niché au cœur de la capitale économique ivoirienne, entre quatre (4) communes (Adjamé, Attécoubé, Abobo et Yopougon).

Le Parc national du Banco couvre une superficie de 3474 hectares. Qualifiée de réservoir hydraulique et poumon vert de la ville d’Abidjan, cette aire protégée est un haut lieu d’éducation environnementale.

Son enjeu majeur est de protéger la nappe phréatique du terminal continental pour l’approvisionnement en eau potable de la ville d’Abidjan. Ses atouts principaux sont: l’existence d’un potentiel de 600 ha de forêts primaires ; l’existence d’un arboretum de plus de huit cents (800) espèces de plantes supérieures originaires des régions tropicales d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine ; existence d’étangs piscicoles situés au cœur du parc ; l’existence d’une piscine semi-naturelle et d’un restaurant, l’existence de la maison du Gouverneur, Reste qui sert d’écomusée et la présence d’une famille de chimpanzés.

 

DA